Bilan du marché 2014

FNAIM"Une année peu dynamique où les écarts de prix se sont creusés", telle définie par le président de la FNAIM, Monsieur Jean-François BUET.

"Nos professions ont connu une année 2014 chahutée. Il leur a fallu batailler ferme pour que soit amendé le projet de loi ALUR. Mais, au final, le pire a sans doute été évité et des avancées significatives ont été obtenues pour nos métiers, notemment avec la création du Conseil National de la Transaction et de la Gestion Immobilière (CNTGI) et l'extension de la formation professionnelle".


Il confirme que pour les marchés du logement, le nombre de ventes est resté faible dans le parc existant et s'est effondré dans le neuf. Côté prix, si les villes à forte attractivité tirent leur épingle du jeu, les autres accusent un net repli, encore accentué dès que l'on s'éloigne du centre vers la périphérie".