Le nouveau Prêt à Taux Zéro 2016

Depuis le 1er janvier 2016, le Prêt à Taux Zéro a été renforcé et élargi. Il concerne désormais également l'immobilier existant - sous condition de travaux - sur l'ensemble du territoire (versus 6 000 communes rurales seulement avant 2016). Une bonne nouvelle pour les primo-accédants désirant acquérir un bien en résidence principale !

Les autres nouveautés du PTZ 2016 :
- plafonds de ressources revus à la hausse ;
- différé de remboursement rallongé entre 5 ans et 15 ans ;
- possibilité d'étendre les prêts sur 20 ans au moins si nécessaire, afin de réduire le montant des mensualités.

Attention ! Pour en bénéficier, le montant des travaux doit toujours être au moins égal à 25 % du coût de la transaction, soit 33 % du montant global de l'opération.

Dans son étude impact, le gouvernement prévoit l’octroi de 120 000 PTZ au total en 2016, dont 10 000 seulement dans l’ancien ce qui représente moins de 1.5 % des transactions.

Plus d'informations sur le PTZ sur http://www.territoires.gouv.fr/

2015-2016 PTZ

Dans cette version élargie du dispositif, les emprunteurs bénéficient de plafonds de ressources relevés, de différés de remboursement allongés et de montants de prêts plus importants. Mais si le PTZ 2016 est désormais accessible sur l’ensemble du territoire, il ne pourrait concerner que peu d’emprunteurs dans l’ancien...

En revanche, il devrait permettre dans le neuf de redonner du pouvoir d’achat aux primo-accédants et contribuer ainsi à leur retour sur le marché.

UN NOUVEAU PTZ plus attractif et plus souple…

L’année 2016 démarre dans de bonnes conditions pour le primo-accédants qui peuvent bénéficier depuis le 1er Janvier du nouveau prêt à taux zéro, plus avantageux, plus souple et plus accessible aussi bien dans le neuf que dans l’ancien. Voici les principales nouveautés :

  • Le PTZ 2016 peut financer jusqu’à 40 % du montant du bien, (contre 18 à 26 % en 2015).
  • Les plafonds de revenus annuels pour prétendre au PTZ sont augmentés (1 000 € à 8 000 € selon la composition de la famille et la zone de bien)
  • La durée de remboursement du PTZ est allongée à 25 ans avec un différé de 5,10 ou 15 ans (contre 0 à 14 ans de différé auparavant, sous condition de ressources seulement)
  • Le prêt à taux zéro est étendu dans l’ancien à la France entière (contre seulement 6000 communes de la zone C en 2015) à condition de faire des travaux de réhabilitation représentant 25 % du coût total de l’opération et dans les 3 ans suivant l’acquisition.
  • Il est désormais possible de mettre son bien en location au bout de 6 ans (ce qui était impossible avant la fin du remboursement du PTZ 2015).

Si dans l’ancien, le dispositif est désormais étendu à l’ensemble du territoire, il reste conditionné à la réalisation, dans les 3 ans suivant l’acquisition, de travaux de réhabilitation pour un montant représentant 25 % de l’opération.


pdf Le prêt à taux zéro en 2016 [10/02/2016 11:04] 139 Ko.